Recette : Smoothie à la banane.

J’essaye depuis peu de retrouver la forme… Je suis très fatiguée ces derniers temps, et je pense que mon alimentation ne doit pas aider… Ma peau n’est pas belle, elle est capricieuse, et je suis sur les genoux à la fin de chacune de mes journée. Je prends rarement le temps de me préparer quelque chose de sain, je vais toujours au plus vite, et ce n’est pas spécialement la meilleure solution. J’avais, il y a quelques temps déjà, investi dans un blender Domo, et après l’avoir essayé, je ne l’avais plus utilisé. Voici donc une petite recette bien sympa, énergisante, rapide et saine.

 

IMG_5457

 

Pour la réaliser vous avez besoin :

-De 100 ml de lait de coco.

-D’une banane.

-D’une pincée de vanille en poudre.

-D’une pincée de cannelle en poudre.

Il ne vous reste plus qu’à couper la banane en morceaux grossiers, et la taper dans le blender avec le reste. Mixez ensuite pendant une à deux minutes (perso, je déteste retrouver des morceaux de banane dans ma boisson, ou encore coincés dans ma paille!)

Et voilà, c’est fait, et évidemment meilleur bien frais !

 

 

IMG_5458

Ma réconciliation avec Lush ?

IMG_5653

 

Lush et moi, ça a très mal commencé. Déjà, j’ai toujours eu beaucoup de difficultés à croire que l’odeur entêtante se dégageant du magasin à 2km à la ronde pouvait provenir de cosmétiques « naturels » (depuis quand trouve-t-on de l’arôme bubble gum dans la nature?).  De plus, je trouve tout horriblement cher, vraiment.  J’avais testé quelques produits pour le visage, un masque frais entre autre, qui ne m’ont provoqué que des réactions et boutons supplémentaires. Une amie m’a offert un jour une de leurs boîtes cadeau, remplie de savons et autres crèmes corporelles, agréables, mais néanmoins pas utilisables à long terme sur ma peau de crocodile… J’ai également eu l’occasion de tester un de leurs eye-liner… Catastrophique. Bref, ce n’était vraiment pas mon truc.

Mais récemment, je commence à remettre en question les produits capillaires que j’utilise depuis plusieurs mois maintenant, et j’ai très très souvent entendu parler d’un de leurs avant-shampoings. « Jasmin Hair’oïne ». Je me suis dis : « Bon, donnons une chance à l’affaire, les produits capillaires, après-tout, tu ne les as jamais testés. » Je me suis donc fendue d’un pot à 21,95€. Ca m’a fait mal.

Et bien, ce truc… Pour moi, ça a été assez génial.

IMG_5657

Aspect légèrement « vomi de chat », je vous l’accorde.

 

D’abord, j’adore l’odeur. Si vous n’aimez pas le parfum du jasmin, abstenez-vous, mais moi, j’adore, et là je suis servie. Le produit sent bon quand on l’applique, ça sent bon dans la douche quand on le rince, et les cheveux sentent bon pendant deux jours après. Rien que ce parfum m’a valu quelques compliments.  Ensuite, c’est plus agréable à réaliser comme soin qu’un bain d’huile (très sincèrement, malgré l’efficacité de l’affaire, sentir la friture toute la nuit, c’est pas mon truc),c’est moins gras. Déjà pendant le lavage, je sentais bien que la texture de mes cheveux était différente, ils étaient beaucoup plus doux, et les boucles se formaient déjà sous mes doigts (elles ne réapparaissent d’habitude qu’après l’essorage). Une fois mes cheveux séchés, ils étaient ré-hydratés, doux, les boucles étaient mieux dessinés. Seule déception : ça n’a pas duré très longtemps, peut-être 24h. Je n’avais eu le temps de le laisser agir que 3h, la prochaine fois je tenterai toute une nuit, qui sait, peut-être l’effet sera-t-il prolongé. Au final, c’est vraiment un très bon produit, mais il est franchement cher.

Alors, du coup… Je flâne un peu sur le site de la marque, et je repère baume, shampoing et après-shampoing intéressants… Et je pense que je vais me laisser tenter !

 

 

Défi du lundi : Me, my hair and I.

Mes cheveux, ça n’a jamais été une mince affaire… J’ai toujours une une énorme masse. Blonds foncés. Et bouclés. Très bouclés. Enfant, j’avais l’air d’un petit mouton tout frisé. 😉 J’ai toujours reçu beaucoup de compliments à leur sujet, et pourtant, il m’a fallu beaucoup de temps pour apprendre à les apprécier. Je les ai longtemps détestés, d’abord simplement parce que pendant mon adolescence, je voulais évidemment le contraire de ce que j’avais (sinon ce n’est pas drôle), je les voulais lisses, moins volumineux, et je luttais. Mes parents luttaient aussi, il fallait plus d’une demi-heure et un demi-kilo d’après shampoing pour les démêler, et beaucoup de patience en cas d’invasion de poux… Et il y en a eu quelques unes. C’était pas toujours l’éclate.

Photo du 56346164-06- à 15.39

 

Je les ai portés d’abord très longs, avec des longueurs égales, puis très courts, ce qui faisait une petite masse très très bouclée, puis mi-longs dégradés pendant très longtemps, et maintenant ils sont longs. Je rêve en fait de les porter très longs, et je les laisse pousser dans ce but, je suis donc un peu entre deux coupes. Ca prends du temps. Beaucoup de temps. Evidemment, un cheveux bouclé donne l’impression de pousser sérieusement plus lentement puisqu’il fait des ronds avant d’arriver en bas. Plus ils sont courts, plus ils bouclent, plus ils sont longs, plus les boucles sont espacées. Pour perdre un peu de volume, et avoir un look différent lorsque je le souhaite, j’ai, au dessus de chaque oreille plus ou moins 3 cm de cheveux coupés à ras, très courts. Lorsque qu’ils sont lâchés, j’ai un look très sage, très angelot… Et lorsque je les attache, ce n’est plus du tout pareil. 😉 C’est une idée que mon coiffeur  a eu il y a fort longtemps, et je ne m’en lasse pas. Je ne laisse qu’un coiffeur toucher à mes cheveux, c’est le même depuis mes 14 ans, il me connait bien, il connait mes goûts, il suit mes lubies, et c’est très agréable.

Je n’ai jamais touché à leur couleur. Sauf peut-être quelques mèches rouges ou noires dans ma période de crise. 😉 Je me tâte un peu à ce sujet pour le moment. Peut-être de reflets roux ? Un blond plus vénitien ? Mais lorsque la couleur naturelle est déjà jolie, ne vaut-il pas mieux s’y tenir ?

Depuis peu, j’apprend à les accepter tels qu’ils sont, et à en prendre soin. Ils sont de nature très très sèche, il faut donc les hydrater en permanence.

Niveau produits, j’estime ne pas avoir encore trouvé une routine qui me plait, je suis en période de tests et recherche…

Je me lave les cheveux trois fois par semaine, je suis obligée de le faire aussi régulièrement simplement parce qu’il n’est pas possible de les brosser à sec, et que dépassé  le stade des 3 jours, je me retrouve vite avec des noeuds proches d’une dread…

J’essaye depuis peu de réaliser des avants-shampoings,  pour ce faire j’utilise soit le « Jasmine Hair’oïne » de chez Lush (revue à venir) ou simplement de l’huile d’olive. Je fais une tresse et je la porte le plus longtemps possible, sans toutefois dormir avec. Je n’utilise jamais de sèche-cheveux, je ne me lave donc les cheveux qu’en fin d’après-midi ou soirée, qu’ils aient le temps de sécher à leur aise.

IMG_5653

Jasmine Hair’oïne – Lush, 21,95 € les 220g

Pour les shampoings ça change régulièrement. Je rachète rarement deux fois le même, ou en tout cas pas deux fois d’affilée. Ceux-ci sont les plus récurrents ces derniers mois.

IMG_5667

Shampoing définissant boucles – L’Oréal, 4,18€ les 250ml et le Total repair shampoo – Gliss Kur (Schwarzkopf), 4€ les 250ml

En matière d’après-shampoing, j’ai fini par trouver cette solution : des bidons de 750 ml. Les tubes de taille habituelle qu’on trouve en commerce sont vraiment de petits formats pour l’utilisation que j’en fait, et ne me durent qu’une dizaine de jours… Ca coûte donc très cher et c’est fatiguant de courir au magasin aussi régulièrement pour cela. Cet après-shampoing est un très bon compromis, un flacon dure plusieurs mois, il est bien efficace et très économique.

IMG_5668

Après-shampoing soin professionnel Expert Réparation – Franck Provost, 6,99€ les 750ml

Celui-ci est peut-être le seul produit vraiment fixe de ma routine avec l’après-shampoing. Cette crème redessine vraiment bien les boucles, les aide à se former et à ne pas devenir des frisottis. Je l’applique sur cheveux essorés quelques minutes après la douche. Il est très efficace et bon marché.

IMG_5665

Soin-crème définissant boucle – L’Oréal, 6,16€ les 200ml

Parfois quand ils ont besoin d’un petit coup de pousse, j’utilise une de ces mousses. Celle de chez Tigi a ma préférence, mais l’autre est tout à fait efficace aussi.

IMG_5664

Foxy Curls – Tigi (Bed Head), 12,61€ les 250ml et la Flexible Curls – Nivea, 5,50€ les 150ml

 

Et je termine par une huile, que j’applique aussi le soir sur cheveux secs avant de dormir. L’odeur est super agréable, elle hydrate bien, et est très bon marché. La texture n’est pas grasse et elle ne laisse glissants ni les doigts ni les cheveux.

IMG_5663

L’huile merveilleuse – Ultra Doux, 8,50€ les 150ml

Parfois, quand j’ai besoin d’un petit coup de frais rapide, j’utilise ce shampoing sec, je vaporise un peu de produit, je masse et je passe mes doigts dans la masse pour démêler autant que possible. Ce que j’adore surtout dans ce produit c’est son parfum… Mes cheveux attrapent facilement les mauvaises odeurs, style cigarette, nourriture…Problème réglé avec ceci. 😉

IMG_5670

Shampoing sec à l’extrait de vanille – Ultra doux, 6,50€ les 150ml

Voilà ce que ça donne de mon côté ! Et du vôtre ?

Défi du lundi : « Pure White »

IMG_5461

 

Du blanc, j’en ai un peu partout autour de moi à l’instant où j’écris cet article. Quand j’ai commencé à décorer ma nouvelle chambre après mon déménagement, pour accompagner le gris-bleu des murs, j’ai opté pour des meubles, draps, store, moustiquaire (sans laquelle ma pauvre vie serait un terrible enfer) blancs. Et c’est très relaxant. Je suis super speedée en général, et quand je me retrouve dans ce petit cocon de couleurs apaisantes, ça me calme rapidement. Je fais régulièrement brûler une bougie avant de me coucher, les senteurs que je préfère sont toujours de type vanille, jasmin, fleur d’oranger…Généralement elles sont donc dans les tons blancs également.

Dans ma garde-robe, j’ai quelques pièces blanches, toutes d’été. C’est vraiment une couleur que j’aime porter quand il fait chaud, c’est totalement psychologique, mais ça me donne vraiment une sensation de fraîcheur. J’ai donc plusieurs petits hauts, une robe en coton, un gilet d’été…

Niveau produits, la première chose à laquelle je pense évidemment, c’est au blanc de Chanel. J’en ai déjà parlé à peu près un million de fois, c’est vraiment ma base de teint favorite, quoique plus trop de saison… J’utilise pas mal de fards blancs, mats ou irisés, pour le coin interne de l’oeil, l’arcade sourcilière, ou pour illuminer un peu un regard style « j’airegardégameofthronestoutelanuit ». Les poudres que j’utilise sont toujours transparentes, et semblent blanches dans leur emballage, pour le moment c’est celle de Shisheido, que j’adore, mais je n’utilise jamais de poudre teintée.

Voilà pour la couleur blanche de mon côté ! 😉

Favoris du mois de mai.

Ce mois-ci je n’ai pas une flopée de nouveaux produits à présenter, étant donné que je suis en examens et que le shopping n’est pas une activité conseillée en ce genre de période. 😉 Voici néanmoins ceux qui m’ont accompagnée ces derniers temps !

IMG_5404

1/La mousse pour cheveux Foxy Curls, de Bed Head (Tigi). C’est un produit que j’ai trouvé lors d’une virée aux pays-bas, ils ont là-bas d’énormes magasins de cosmétiques, style drogueries, qui vendent entre autre des très grands formats, des produits australiens, ou encore des produits de gammes professionnelles. Je sais que cette gamme de produit est accessible en Belgique dans certains magasins pour coiffeurs, mais je n’ai pas encore fait de recherches précises. C’est donc une mousse, qui s’applique sur cheveux mouillés, pour ma part, après le lavage, la tête en bas. Elle doit être utilisée en petite quantité, sous peine de se retrouver avec un effet gel. Elle fonctionne vraiment bien pour ce qui est de redessiner les boucles, elles sont mieux formées, moins vagues et volumineuses. L’odeur n’est pas franchement terrible quand on trempe son nez dedans, mais elle ne persiste pas du tout une fois le produit appliqué. Je n’ai plus le prix exact, il me semble que je l’ai payé une petite quinzaine d’euros.

2/Les clear-up strips de Nivea. Le printemps, c’est la bonne période pour passer aux gommages, masques peel-off, et aussi aux strips. Pour celles qui n’ont jamais eu accès à cette expérience extraordinaire, il s’agit d’autocollants que l’on place sur la peau humide et que l’on laisse ensuite un quart d’heure sur la peau, lorsqu’on les retire, partent avec eux excès de sébum, points noirs et autres impuretés. Pas grand chose à dire de plus, ils sont plutôt efficaces, et ça démonte beaucoup moins la peau que lorsqu’on essaye de se débarrasser de ces petits incrustes à la main. En plus, il y a un certain plaisir sadique à observer ensuite l’affaire, et à voir tout ce qui a été attrapé… 😉 Clear-up strip, Nivea, 7€ chez Di ou au supermarché.

3/En examens, on dort peu, on lit beaucoup, et on fatigue donc pas mal nos yeux. Ce petit roll-on m’a bien aidé de ce côté-là. Rien d’extraordinaire, ne vous attendez pas à voir vos yeux gonflés retrouver leur santé d’un coup de bille, mais c’est très agréable et ça fait beaucoup de bien. La petite bille est en métal, très froide, et le produit a une texture gel. Ça soulage vraiment bien. Roll-on yeux caféine, Garnier, 11€ chez Di ou au supermarché.

4/Cet hiver j’ai pas mal utilisé une poudre Clarins pour me faire les sourcils, mais je suis arrivée au bout, et j’ai voulu pour le printemps, passer au crayon, après un petit tour chez Mac, j’ai opté pour la teinte la plus claire, « fling ». Il est très facile à appliquer, l’embout est très fin et très maniable. La texture n’est pas grasse, le produit tient vraiment bien, bien mieux qu’une quelconque poudre. Crayon sourcil chez Mac, 16,90€

5/J’en avais entendu parler un bon nombre de fois, mais je ne l’avais trouvé nulle part dans sa version colorée, le baby lips de Maybelline. Je carbure avec ce truc, mais à fond. Je trouve ça génial pour l’été, pendant lequel, perso, je n’ai pas très envie de porter un vrai rouge. La texture est super légère, il hydrate bien, on peut l’appliquer sans devoir brandir son miroir, c’est juste super pratique. La couleur est très jolie, je l’ai ici en « Cherry me ». Le stick est légèrement parfumé, à la cerise, c’est très discret et agréable. Il est certain qu’il m’accompagnera jusqu’à la fin de la belle saison ! Baby Lips de Maybelline, 3,90€.

Et vous, quels sont les produits que vous avez préféré utiliser ce mois-ci ?

Cellulite killer : Coffee scrub.

 

IMG_5452

 

Alors, l’été approche, et je ne suis pas du genre à n’avaler que du bouillon et du thé vert pour entrer dans mon maillot… 😉 Par contre, j’aime avoir la peau douce, et bien épilée, et pouvoir porter minis-jupes et bains de soleil sans m’embarrasser de l’aspect de mes jambes. Ne pas se focaliser sur la cellulite, donc. Cette vielle ennemie que nous avons quasiment toutes en commun. Il faut savoir à son sujet, qu’elle n’a aucun rapport avec le poids, perdre quelques kilos ne la fera pas disparaitre malheureusement. Personnellement, je n’ai pas le courage de pratiquer mes abdos-fessiers de manière suffisamment régulière, j’utilise donc cette petite astuce pour en atténuer l’aspect. Ce n’est pas une solution miracle. Ca ne fait rien disparaître. Mais ça fait énormément de bien, la peau est plus douce, souple, et la traitresse en question moins apparente. Je vous explique.

Vous avez besoin :

– De marc de café. Oui, oui, le vieux résidu que vous sortez de votre percolateur après usage. Le plus frais possible néanmoins. 😉

-D’huile d’olive

-D’un bol

Et c’est parti. Il suffit de placer quelques cuillères de marc de café dans le bol, et d’y introduire un peu d’huile d’olive, jusqu’à obtenir une sorte de pâte, suffisamment solide pour être mélangée à la cuillère et prise en main. Introduisez-vous ensuite dans votre cabine de douche, et après avoir mouillé votre guibole, massez-la (à l’aide d’un gant de toilette, ou de crin) avec la mixture. Si vous avez la peau sensible comme moi, restez prudente et soyez douce avec votre épiderme. 😉 Rincez ensuite à l’eau tiède.

Et voilà, c’est aussi simple que cela. Il est conseillé ensuite d’hydrater sa peau, avec votre crème habituelle, ou, pour optimiser le soin avec une huile tonique. Cette recette, je ne l’ai pas inventée, je la tiens de ma super-guru, Michelle Phan, dans cette petite vidéo, là : *.

Prenez soin de vous !

Parfums Jeanne en Provence.

 

IMG_5017_2

Il y a un petit temps déjà, j’ai eu l’occasion en faisant des courses au supermarché d’essayer les parfums de la gamme « Jeanne en Provence », après les avoir achetés dans un petit coffret contenant 4 miniatures. C’est une marque que l’on retrouve depuis un petit temps déjà chez Di, les prix sont plus que raisonnables, et les senteurs assez attrayantes. Alors…Allons-y. Le coffret contient donc 4 petits flacons de 20 ml.

Commençons par « Bouquet d’agrumes » (étiquette jaune/orangée). Ce que la marque nous promet : « Jeanne en Provence vous propose ce bouquet d’agrumes rempli de soleil. Une fragrance fraiche et acidulée, aux essences naturelles de mandarine, orange et cédrat, subtilement aromatisée par les essences naturelles de cèdre et menthe. » Alors, le parfum est très agréable, c’est super frais. Bizarrement, ça me fait surtout penser à du pamplemousse, mais il n’y en a pas pas dans la composition du produit. C’est certainement très sympa à porter en été. L’odeur se rapproche un peu de celle d’Aqua Allegoria de Guerlain au pamplemousse, mais en moins délicat. Après, le point négatif de l’affaire, c’est que ça ne tient pas du tout, d’où l’intérêt de le posséder en miniature que l’on peut glisser dans son sac à main… 

Passons ensuite au suivant, intitulé « Le temps des secrets » (étiquette mauve). Ce qu’on nous promet : « Jeanne en Provence vous invite au rêve, le temps d’une poésie fleurie et délicate, avec les fleurs de mûrier… Puis la fragrance nous plonge dans les saveurs suaves et gourmandes de la Provence, grâce aux essences naturelles d’amande amère, bergamote et mandarine. » Celui-ci a une odeur qu’on a des difficultés à définir. Ce qui se détache le plus clairement, c’est la mûre, avec une quelque chose qui fait penser à des agrumes, donc certainement la mandarine. Je l’apprécie déjà moins, moi quand on me promet un parfum d’amande, je m’attends à autre chose… Puis il y a quelque chose dans la composition qui « pique » un peu. Ca n’est pas un parfum désagréable, mais c’est beaucoup moins doux que ce à quoi je m’attendais en lisant la description.

Nous avons ensuite « Un matin dans la roseraie » (étiquette rose). Ce qui est promit selon l’étiquette : « Jeanne en Provence vous invite à flâner dans la roseraie… Une balade olfactive avec des premières notes de muguet et d’absolu de cassis qui rappellent la fraicheur du matin, légèrement épicée par l’essence d’angélique. Puis la fragrance s’ouvre sur un cœur floral d’essences naturelles de rose et d’absolu de jasmin, ensoleillé par les essences naturelles de baies de rose et camomille bleue, pour s’éterniser sur un sillage délicatement boisé (bois de cèdre) » J’aime beaucoup celui-ci. C’est clairement le parfum de la rose qui se manifeste le plus, mais il ne ressemble pas pour autant à ces vieux parfums « de grand-mère 😉 » comme on les appelle, parce que c’est assez sucré. Le jasmin est assez présent aussi, même si je ne suis pas certaine de le remarquer sans avoir lu auparavant la description. 

Et voici la dernière, « Flânerie dans le verger » (étiquette verte). La promesse de la marque : « Flânez dans les vergers de pommes et de poires de Jeanne en Provence… Laissez vous porter par les effluves des fruits mûrs, aux tonalités veloutées et sucrées, grâce aux essences naturelles de mandarine, rose, mimosa et géranium… » Celui-ci a également une composante qui « pique » un peu, ce n’est pas super agréable. Ce qu’on sent le plus au premier abord, c’est la pomme et la poire, mais ce qui est agréable c’est qu’il n’est pas trop sucré, ça ne ressemble donc pas à un parfum pour enfant comme on pourrait le craindre. Il est frais, et plutôt agréable. 

En conclusion, ça n’est pas transcendant, c’est certain Mais il me semble qu’on en a pour ses sous, ce sont des parfums, frais, fruités, et très agréables à porter en été, au printemps, à avoir sur soi pour se rafraîchir. C’est une chouette idée de cadeau à petit budget, d’autant plus qu’il est possible de combiner avec un savon ou une crème dans la même senteur…

Jeanne en Provence, chez Di, 8€ les 60 ml, 12,50 les 125 ml, le coffret de 4 miniatures « Les songes de Jeanne », 11,90€.

IMG_5011Le site de la marque ici

Et vous, avez-vous déjà testé des produits de la gamme ? Lesquels ?